Soulagement en Allemagne après un accord pour sauver Opel

Le gouvernement allemand a finalement choisi l'équipementier canadien Magna adossé à des capitaux russes pour reprendre le constructeur automobile Opel à l'américain en déroute General Motors. Le soulagement est de mise malgré des inquiétudes sur l'emploi.Opel "a désormais une perspective d'avenir", s'est félicitée la chancelière Angela Merkel lors d'une brève conférence de presse en milieu de journée, quelques heures après la fin des négociations marathon. Les discussions visaient à sauver le constructeur et ses 50'000 emplois en Europe, dont 25'000 en Allemagne. /ATS

30.05.2009 - 19:26

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus