Téhéran veut recevoir de l'uranium avant de confier le sien

L'Iran a fait savoir à l'AIEA qu'il souhaitait une livraison de combustible nucléaire pour un réacteur à Téhéran avant d'accepter d'envoyer son uranium enrichi en Russie et en France, ont rapporté vendredi des diplomates. Les grandes puissances occidentales jugeraient cette demande inacceptable.Cette demande constitue selon l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) la réponse préliminaire de l'Iran à la proposition d'enrichissement formulée par ses soins. /ATS

31.10.2009 - 02:07
Actualisé le 31.10.2009 - 02:07

Actualités suivantes