Nestlé: Peter Brabeck craint la pénurie d'eau dans le monde

Le patron de Nestlé Peter Brabeck craint une pénurie d'eau mondiale. Aujourd'hui déjà, on a recours aux réserves fossiles d'eau, les réserves renouvelables ne suffisant plus, a-t-il déclaré sur les ondes de la radio alémanique DRS.L'eau est la matière première la plus importante pour l'agriculture, a expliqué M. Brabeck. Et le manque d'eau est aussi un problème pour Nestlé. Selon M. Brabeck, le développement de la production de carburants biologiques est en cause. Il concurrence les cultures destinées à l'alimentation, a-t-il répété. La fabrication d'un litre de biocarburant nécessite 9100 litres d'eau. /ATS

05.04.2008 - 13:49
Actualisé le 05.04.2008 - 13:49

 

Actualités suivantes