L'offre de Fiat sur Opel accueillie avec scepticisme en Allemagne

Le projet de reprise du constructeur automobile allemand Opel par l'italien Fiat suscitait le scepticisme mardi en Allemagne. Syndicats et certains responsables politiques lui préfèrent l'équipementier canadien Magna.Les propos du patron de Fiat Sergio Marchionne sur une éventuelle fermeture d'usine, rapportés par le ministre de l'Economie allemand Karl-Theodor zu Guttenberg à l'issue d'une entrevue entre les deux hommes, ont provoqué une volée de bois vert du puissant syndicat de la métallurgie IG Metall. /ATS

05.05.2009 - 18:37
Actualisé le 05.05.2009 - 18:37

 

Actualités suivantes