Espionnage: Renault assure n'avoir perdu aucun secret majeur

Le constructeur automobile Renault se dit "victime d'une filière organisée internationale" dans l'affaire d'espionnage industriel qui l'ébranle. Mais il assure n'avoir pas perdu de secret majeur. Quant au gouvernement, il se refuse à confirmer la piste chinoise avancée par la presse.Selon le numéro deux du groupe, Patrick Pélata, l'enquête interne qui a mené à la mise à pied lundi de trois cadres dirigeants a conclu que Renault se trouvait "face à un système organisé de collecte d'informations économiques, technologiques et stratégiques pour servir des intérêts situés à l'étranger". /ATS


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus