Kaspar Villiger veut redresser l'UBS sans nouvelle aide de l'Etat

Nouveau président désigné de l'UBS, Kaspar Villiger, se donne comme objectif de redresser la grande banque sans nouvelle aide de l'Etat. "Comme ancien ministre des finances et libéral, cette option me serait particulièrement désagréable", affirme-t-il.Il espère qu'il ne faudra plus en revenir là. Pour mémoire, la Confédération via la Banque nationale suisse (BNS) a volé au secours de l'UBS à la fin 2008 en finançant une augmentation de capital de 6 milliards de francs et en prenant en charge des actifs pourris pour près de 70 milliards de francs. /ATS

08.03.2009 - 13:04
Actualisé le 08.03.2009 - 13:04

Actualités suivantes