Une vie saine divise par deux la mortalité prématurée des femmes

Plus de la moitié des décès prématurés dus à des maladies chroniques comme les cancers ou les maladies cardiovasculaires pourraient être évités chez les femmes, selon une vaste étude publiée par le British Medical Journal (BMJ). La solution: une vie saine.Le tabagisme est apparu comme le facteur le plus important de décès prématuré, indique cette étude, mise en ligne mercredi par le BMJ. /ATS


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus