Europe: pas de sortie de crise rapide après le "non" irlandais

L'UE a décidé de poursuivre la ratification du traité de Lisbonne dans l'espoir de surmonter la crise provoquée par le "non" irlandais. L'incertitude règne toutefois en République tchèque et une question de procédure a fait irruption en Grande-Bretagne.Les chefs d'Etat et de gouvernement des Vingt-Sept réunis 24 heures dans la capitale européenne ont adopté une déclaration finale qualifiée d'"alambiquée" par les observateurs. Le texte ne comporte pas d'engagement contraignant. Le document se contente de dire que "les parlements de 19 Etats membres (ont) ratifié le traité et que le processus de ratification se (poursuit) dans les autres Etats membres". /ATS


 

Articles les plus lus