Les intérêts économiques priment sur la conservation des espèces

Les intérêts économiques l'ont emporté sur la conservation des espèces menacées lors de la conférence de la CITES à Doha (Qatar). Les 175 Etats parties, dont la Suisse, se sont montrés impuissants à imposer une régulation du commerce international sur des espèces marines emblématiques.Peu avant la clôture, le Japon, grand vainqueur de cette réunion, a réussi à renverser la seule décision adoptée pour inscrire le requin-taupe à l'Annexe II. La population de ce requin des eaux tempérées s'est effondrée de 80% ces dernières années. /ATS

25.03.2010 - 18:14
Actualisé le 25.03.2010 - 18:14

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus