Otages/FARC: la Colombie souhaite interroger Jean-Pierre Gontard

Le ministère public colombien souhaite appeller à comparaître le médiateur suisse Jean-Pierre Gontard dans le dossier des otages afin de l'interroger sur une éventuelle somme d'argent versée aux FARC en 2001. Il entend ainsi lever les doutes à son sujet.Le gouvernement colombien accuse le médiateur suisse d'avoir remis personnellement 500'000 francs aux Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) afin de libérer deux employés de l'entreprise pharmaceutique bâloise Novartis en 2001. Tant Jean-Pierre Gontard que le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) rejettent ces accusations. /ATS

25.07.2008 - 12:29
Actualisé le 25.07.2008 - 12:29

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus