La "malbouffe" rend dépressif, selon une étude espagnole

La consommation d'acides gras trans et de graisses saturées, tels que contenus dans les frites, accroît le risque de dépression, selon une étude espagnole. A l'inverse, l'huile d'olive et d'autres produits contenant des graisses insaturées réduisent le risque de maladie mentale.Pour cette étude, publiée mercredi dans la revue scientifique américaine "PLoS ONE", les chercheurs ont suivi et analysé le régime alimentaire et le mode de vie de plus de 12'000 volontaires pendant six ans. Au début de l'étude aucun des participants n'était dépressif. A la fin de l'étude 657 d'entre eux souffraient de dépression. /ATS


 

Actualités suivantes