Khatami et Moussavi dénoncent un procès spectacle

Le régime iranien a accentué sa pression sur l'opposition en organisant ce week-end le procès d'une centaine de personnalités réformatrices. L'ex-président Mohammad Khatami et le chef de l'opposition Mir Hossein Moussavi ont critiqué une "mise en scène".Le tribunal révolutionnaire de Téhéran a commencé à juger samedi plus d'une centaine de personnes pour leur participation au mouvement de contestation de la victoire du président Mahmoud Ahmadinejad lors de la présidentielle du 12 juin. Dimanche, dix autres personnes sont venues grossir les rangs des accusés. /ATS

03.08.2009 - 03:09
Actualisé le 03.08.2009 - 03:09

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus