Le camp de Zelaya renonce à réclamer son retour au pouvoir

Les partisans de Manuel Zelaya, le président du Honduras chassé par un coup d'Etat le 28 juin dernier, renoncent à réclamer son retour au pouvoir, pour lequel ils manifestaient jusqu'alors sans discontinuer. Le Congrès avait massivement voté contre son retour mercredi."Lui-même ne cherche plus désormais à être rétabli à la présidence", a déclaré le coordinateur général du Front de résistance au coup d'Etat. /ATS


 

Actualités suivantes