2000 à 2500 jeunes n'ont aucun avenir en Suisse chaque année

BERNE - Chaque année, entre 2000 et 2500 jeunes, dont 60% sont suisses, finissent leur scolarité obligatoire sans aucun avenir. Selon une étude publiée, ce groupe présente un risque élevé de dépendre durablement du soutien des assurances sociales.Les structures actuelles permettent à une grande majorité de jeunes de passer avec succès du degré secondaire I au degré secondaire II. Trois quarts des élèves entament directement une formation professionnelle ou générale. Un cinquième d'entre eux optent pour une solution transitoire, a indiqué l'Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie.Reste toutefois une part 2,5 à 3% qui risquent de ne pas commencer une formation, ni d'entrer dans la vie active. L'étude propose une série de mesures pour remédier à ce phénomène: identification précoce et encouragement des élèves défavorisés, concentration des efforts sur les moins performants et les moins motivés, développement de stratégies à long terme. /ATS

26.04.2007 - 10:49
Actualisé le 26.04.2007 - 10:49

 

Actualités suivantes