Absentéisme scolaire: problème sous-estimé selon le Fonds national

BERNE - En Suisse, la moitié des élèves sèchent l'école de temps en temps, et 5% plus de cinq fois par an. Ce phénomène n'est pas seulement individuel, mais aussi institutionnel, selon une étude soutenue par le Fonds national.La mauvaise qualité de la relation entre maître et élève joue un grand rôle, selon Margrit Stamm, professeure assistante en pédagogie à l'Université de Fribourg, qui a mené l'étude. Elle relève aussi la quasi-inexistence d'un système de contrôle scolaire.L'étude (en allemand) sur l'absentéisme scolaire et ses conséquences est basée sur un échantillon aléatoire de 28 écoles et d'environ 4000 élèves des deux sexes dans neuf cantons alémaniques. Les élèves interrogés, âgés de 12 à 17 ans, étaient de niveaux scolaires différents. /ATS

29.11.2006 - 09:21
Actualisé le 29.11.2006 - 09:21

 

Actualités suivantes