Annemarie Huber-Hotz abandonne ses fonctions de chancelière

BERNE - La chancelière de la Confédération Annemarie Huber-Hotz abandonnera ses fonctions à la fin de l'année. Elle a décidé de ne pas briguer de troisième mandat lors du renouvellement du Conseil fédéral par le Parlement en décembre.La chancelière a annoncé sa décision par écrit à la présidente du Conseil national ainsi qu'au Conseil fédéral. Mme Huber-Hotz avait été élue le 15 décembre 1999, devenant la première femme de l'histoire à diriger la Chancellerie. La présidente de la Confédération Micheline Calmy-Rey l'a remerciée pour le travail qu'elle a accompli, a indiqué le porte-parole du Conseil fédéral Oswald Sigg devant la presse.La radicale était entrée au service du Parlement il y a 30 ans en tant que collaboratrice du secrétaire général de l'Assemblée fédérale. Elle a ensuite été pendant douze ans secrétaire du Conseil des Etats avant d'occuper le poste de secrétaire générale de l'Assemblée fédérale de 1992 à 1999. Elle fut également la première femme à occuper ce poste. /ATS

14.02.2007 - 14:28
Actualisé le 14.02.2007 - 14:28

 

Actualités suivantes