Avocats sous la loupe de la Fédération romande des consommateurs

BERNE - Les honoraires et la facturation des avocats doivent gagner en transparence, demande la Fédération romande des consommateurs (FRC). Elle exige la mise en place de directives plus claires et plus strictes pour éviter les mauvaises surprises aux clients.L'enquête menée par la FRC sur les pratiques des avocats en matière d'honoraires réserve son lot de mauvaises surprises. Un avocat qui décroche son téléphone mais tombe sur un numéro occupé: qu'à cela ne tienne, il facture déjà 5,50 francs, dénonce l'organisation.Face à ces méthodes, la FRC estime urgent que l'Ordre des avocats de chaque canton instaure la clarté et la transparence auprès des membres. Dès le premier rendez-vous, les avocats devraient aborder tous les aspects financiers et évaluer la fourchette de coûts que leurs services vont entraîner.Pour éviter les dérapages, les avocats doivent fournir des décomptes d'honoraires détaillés sous la forme de "time sheet". Enfin, les instances auxquelles recourir le cas échéant devraient être clairement mentionnées dès le début. /ATS

26.03.2007 - 11:17
Actualisé le 26.03.2007 - 11:17

 

Actualités suivantes