Intégration des étrangers: priorité aux langues nationales

La Suisse n'aura pas de préposé fédéral à l'intégration des étrangers. Le Conseil fédéral préfère donner la priorité à l'apprentissage d'une langue nationale, à la formation et au marché du travail. Il a adopté un train de 45 mesures.Le rapport recensant les mesures à prendre, élaboré par divers offices et départements, fait la part belle au credo du conseiller fédéral. La clé de l'intégration est l'apprentissage d'une langue nationale, a martelé Christoph Blocher devant la presse. Un étranger sur quinze habitant en Suisse ne parle jamais en français, allemand ou italien, s'est-t-il inquiété. Dans ces conditions, il ne peut ni s'intégrer ni trouver un emploi. /ATS

22.08.2007 - 12:46
Actualisé le 22.08.2007 - 12:46

 

Actualités suivantes