Libre circulation: un non annulerait tout le paquet des bilatérales

L'ambassadeur de l'Union européenne en Suisse ne laisse aucun doute sur l'application de la clause guillotine en cas de non le 8 février à la libre circulation des personnes avec l'UE. Elle sera automatiquement appliquée six mois après que la Suisse aura informé Bruxelles du résultat."Il n'y a pas lieu de spéculer ou de jouer la montre. En cas de non, le premier paquet de bilatérales serait, à terme, annulé", déclare Michael Reiterer dans une interview aux quotidiens "24 Heures" et "La Tribune de Genève". /ATS