La Suisse et l'Espagne négocient le départ de Libye de Max Göldi

L'attente d'une annonce sur les négociations entre Berne et Tripoli se prolonge. La presse avait été convoquée pour 10h00 dans un hôtel de la capitale libyenne, où ont également attendu pendant plus d'une heure Micheline Calmy-Rey et Miguel Angel Moratinos, a constaté l'AFP.La cheffe de la diplomatie suisse et son homologue espagnol Miguel Angel Moratinos se trouvent ce dimanche à Tripoli pour négocier le départ de l'homme d'affaires suisse Max Göldi, libéré de prison jeudi. /ATS

13.06.2010 - 14:10
Actualisé le 13.06.2010 - 14:10

 

Actualités suivantes