Le TAF déboute un producteur de damassine

La damassine est à deux doigts d'obtenir définitivement son AOC. Le Tribunal administratif fédéral (TAF) a débouté un propriétaire de verger du Landeron (NE) qui soutenait que ce nom de fruit est un nom générique qui appartient à tout le monde.Dans son arrêt d'une quarantaine de pages, le TAF écarte tous les arguments du recourant neuchâtelois, qui confie désormais à un tiers l'exploitation de son verger de près de mille damassiniers. Il donne raison à l'Office fédéral de l'agriculture (OFAG), qui avait réservé l'AOC au seuls producteurs de damassine établis sur le territoire du canton du Jura. /ATS


Actualités suivantes

Articles les plus lus