Service de renseignements: le Conseil central islamique pas violent

Le directeur du Service de renseignements de la Confédération Markus Seiler se veut rassurant à propos du Conseil central islamique suisse (CCIS). Selon lui, aucun élément violent n'a été décelé au sein de cette association, a-t-il indiqué dans la "Mittelland Zeitung".Il reste cependant discret sur une éventuelle mise sous surveillance passée ou actuelle des membres du Conseil islamique. "Les services de renseignements ne communiquent pas publiquement sur de tels sujets", a-t-il précisé. /ATS


 

Actualités suivantes