La population s'oppose à l'endettement même en période de crise

La population suisse s'oppose à un alourdissement de la dette. Même en période économique difficile, il ne faut pas augmenter les dépenses de manière incontrôlée, conclut le moniteur financier 2008 établi par economiesuisse.Plus de la moité des sondés sont d'avis que d'éventuels excédents budgétaires doivent être affectés à la réduction de la dette. En cas de déficits, 85% estiment qu'il faut commencer par réduire les dépenses. Les mesures d'économies doivent toucher principalement les domaines de l'asile, de l'armée ou des services diplomatiques. L'AVS et la formation sont épargnées par les sondés. /ATS


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus