Procès d'un Tessinois accusé d'avoir tué sa femme enceinte ouvert

Le procès d'un Tessinois accusé d'avoir tué sa femme enceinte avant de jeter son cadavre dans le lac de Côme (I) s'est ouvert jeudi devant la Cour d'assises de Lugano. Le physiothérapeute de 32 ans risque entre dix ans de réclusion et la prison à vie.L'homme doit répondre d'assassinat et d'interruption illégale de grossesse. Le 26 mars, il avait administré un somnifère à son épouse, une Tessinoise de 36 ans enceinte de quatre mois, à leur domicile de Castel San Pietro (TI). Il l'avait ensuite étouffée, a-t-il reconnu durant l'enquête. /ATS


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus