L'initiative pour renvoyer les criminels étrangers pas invalidée

Deux options devraient être soumises au peuple concernant le renvoi de criminels étrangers: l'initiative populaire de l'UDC et un contre-projet direct approuvé par le Conseil des Etats. Ce dernier texte prévoit aussi un tour de vis mais respecte les droits fondamentaux.La Chambre des cantons s'est prononcée, par 34 voix contre 6, pour le rejet de l'initiative. Seule l'UDC souhaitait que le Parlement appelle à voter "oui" aux deux textes. Mais pour la majorité, l'initiative va trop loin. Elle enfreint plusieurs principes du droit international public, comme le non-refoulement. /ATS

18.03.2010 - 16:44
Actualisé le 18.03.2010 - 16:44

Actualités suivantes