Espionnage d'Attac: la police vaudoise est mise sous la loupe

Le Conseil d'Etat vaudois veut savoir si la police cantonale était au courant de l'infiltration par Securitas d'un groupe de membres d'Attac. Une personne extérieure à l'administration sera chargée de répondre à cette question.S'il s'avère que la police avait connaissance des agissements de Securitas, alors "nous nous réservons le droit de prendre d'autres mesures allant jusqu'à une enquête administrative au besoin", a indiqué Jacqueline de Quattro. La conseillère d'Etat en charge de la sécurité s'exprimait lors du "19:30" de la TSR. /ATS

18.06.2008 - 20:55
Actualisé le 18.06.2008 - 20:55

 

Actualités suivantes