Projet d'agents de sécurité privés dans les transports torpillé

Les entreprises de transports publics ne pourront pas recourir de si tôt à des agents de sécurité privés. Le Conseil national a enterré ce projet par 99 voix contre 85 et 10 abstentions lors des votations finales. La gauche l'a trouvé trop répressif, l'UDC pas assez.Le camp rose-vert s'oppose à ce que les agents de sécurité des transports publics puissent être équipés d'une arme à feu si nécessaire. D'une manière générale, il refuse en outre que des compétences régaliennes soient attribuées à ces services de sécurité. /ATS

20.03.2009 - 10:42
Actualisé le 20.03.2009 - 10:42

 

Actualités suivantes