Spams et pourriels conduisent à de nombreuses dénonciations

Plusieurs vagues de pourriels, visant notamment l'e-banking, ont frappé la Suisse en 2007. Le phénomène a provoqué une forte hausse des dénonciations auprès du Service national de coordination contre la criminalité sur Internet (SCOCI), qui sont passées de 6329 à 10'195.Entre 400 et 1100 communications sont transmises chaque mois par les internautes au moyen d'un formulaire électronique. La plus grande part portaient sur des pourriels ou spams (20,8%). Suivaient les cas de soupçons de pornographie enfantine (19,9%). /ATS


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus