Anti-WEF: la police avoue avoir arrêté un journaliste par erreur

La police cantonale bernoise a confirmé avoir arrêté deux journalistes lors de la manifestation des opposants au WEF samedi. Mais elle admet avoir commis une méprise dans un des deux cas avec l'interpellation d'un journaliste du "Courrier".La police, qui dit regretter cette arrestation, souligne que ce collaborateur du quotidien genevois a été libéré sitôt qu'il a été établi qu'il s'agissait d'un journaliste. Il avait été interpellé alors qu'il était en compagnie de l'autre journaliste arrêté, un employé de l'hebdomadaire alémanique de gauche "WochenZeitung" (WOZ). /ATS

21.01.2008 - 17:36
Actualisé le 21.01.2008 - 17:36

 

Actualités suivantes