Fuites sur Valérie Garbani: un agent de la police a avoué

Le policier de la ville de Neuchâtel arrêté pour avoir transmis à la presse des informations sur la présidente du Conseil communal Valérie Garbani n'a pas agi pour des motifs politiques. Il n'est affilié à aucun parti, révèle l'enquête."En l'état actuel de l'instruction, cela n'apparaît pas comme un téléguidage à caractère politique", a indiqué le président du Collège des juges d'instruction Nicolas Feuz, mardi sur les ondes de la Radio suisse romande. Le mobile apparaît plutôt personnel et professionnel. /ATS