Affaire Khadafi: mesures de rétorsion de Tripoli contre la Suisse

Après la brève détention la semaine dernière d'un fils du président Kadhafi à Genève, la Libye a pris des mesures de rétorsion contre les intérêts suisses. L'octroi de visas aux Suisses a été suspendu et les entreprises suisses sur place ont reçu un ordre de fermeture.Premier fournisseur de pétrole à la Suisse, la Libye a également menacé de stopper ses exportations pour obtenir des excuses de Berne. Protestant vigoureusement, la Suisse a envoyé des diplomates à Tripoli pour obtenir la libération de deux compatriotes placés en garde à vue et la levée des mesures de rétorsion. Berne refuse toutefois de parler de "crise". /ATS


 

Articles les plus lus