Les patrons rejettent les initiatives de la gauche sur les salaires

L'Union patronale suisse (UPS) refuse toute obligation pour les entreprises d'accorder un revenu minimal à leurs employés et de restreindre les plus hauts salaires. Elle rejette en conséquence les initiatives en ce sens lancées par la gauche et les syndicats.De même, l'UPS s'oppose à un durcissement de la protection contre les licenciements telle que prévue dans le projet de révision du droit du contrat de travail. "Il ne faut pas laisser des attaques contre la libre formation des salaires et la liberté de licenciements menacer la compétitivité des entreprises suisses", écrivent les patrons dans un communiqué publié vendredi. /ATS


Actualités suivantes

Articles les plus lus