Anti-minarets: la "conformité sociale" expliquerait les sondages

La grande différence entre les sondages, qui prédisaient un rejet de l'initiative anti-minarets, et le résultat des urnes s'explique par "l'ambivalence de décision" de la part des sondés, selon Claude Longchamp. Ces personnes auraient en partie donné des réponses "de conformité sociale".Deux mois après la votation qui a vu l'initiative visant à interdire la construction de minarets être acceptée par plus de 57% des citoyens, le directeur de l'institut gfs.bern s'explique pour la première fois sur ses sondages d'avant-votation. Le dernier d'entre-eux annonçait un rejet du texte par 53% des votants. /ATS

26.01.2010 - 11:58

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus