Les Suisses renonceraient au choix de l'hôpital pour économiser

Plus de la moitié de la population suisse est prête à renoncer à la liberté thérapeutique du médecin (54%) et au libre choix de l'hôpital pour économiser sur les coûts (51%). A contrario, une limitation de la liberté de choix du médecin fait toujours grincer des dents.Une majorité de la population s'oppose également à une restriction de l'accès aux nouveaux médicaments afin de faire baisser les coûts, indique le "moniteur de la santé 2008" réalisé par l'institut de sondage gfs.bern pour le compte d'Interpharma. /ATS

02.07.2008 - 09:58
Actualisé le 02.07.2008 - 09:58

 

Actualités suivantes