Peine pécuniaire ferme pour l'ancien chef de la neurologie du CHUV

L'ancien chef du service de neurologie du CHUV devra s'acquitter d'une peine pécuniaire de 180'000 francs, sous réserve d'un recours au Tribunal fédéral. La Cour de Cassation du Tribunal cantonal vaudois a annulé lundi le sursis accordé en première instance.Le 19 février, le Tribunal correctionnel de Lausanne avait sanctionné Julien Bogousslavsky pour avoir détourné près de 5 millions de francs des caisses de l'hôpital. Il l'avait condamné à deux ans de prison et à 180 jours-amende à 1000 francs, deux peines assorties du sursis pendant trois ans. Saisie d'un recours du Parquet, la Cour de Cassation a annulé le sursis, qui était une erreur manifeste d'application du droit fédéral. /ATS

28.06.2010 - 16:50
Actualisé le 28.06.2010 - 16:50

 

Actualités suivantes