Harmonisation scolaire: HarmoS connaît un premier échec à Lucerne

Les citoyens du canton de Lucerne ne veulent pas contraindre les bambins de 4 ans à aller au jardin d'enfants. Ils ont refusé par 61,4% des voix le concordat HarmoS. Un échec qui s'explique par la situation particulière du canton de Suisse centrale.Les Lucernois étaient les premiers à s'exprimer sur le concordat qui vise à harmoniser les objectifs de formation de l'école obligatoire. Le Grand Conseil avait adopté le projet par 71 voix contre 34, mais un comité proche de l'UDC avait saisi le référendum. La participation s'est montée à 44%. /ATS

28.09.2008 - 16:27
Actualisé le 28.09.2008 - 16:27

 

Actualités suivantes