La violence conjugale est sous-estimée en Suisse

La prévention de la violence conjugale est insuffisante en Suisse, selon un rapport du bureau fédéral d'égalité hommes-femmes (BFEG). Les services de consultation pour personnes violentes non poursuivies par la justice sont trop peu nombreux.En limitant les mesures étatiques aux auteurs connus de la justice et de la police, la plupart des cantons sous-estiment le problème et l'importance de la prévention, écrit le bureau d'études de politique du travail et de la politique sociale (BASS), mandaté par le BFEG. Neuchâtel, Zurich, Berne, Bâle-Campagne, Argovie, Thurgovie et Appenzell Rhodes-Extérieures sont plus généreux. /ATS

30.06.2008 - 11:21
Actualisé le 30.06.2008 - 11:21

 

Actualités suivantes