Les personnes violentes règlent leurs comptes à coups de poings

Contrairement à d'autres pays, en Suisse, les personnes violentes règlent majoritairement leurs comptes avec les poings. Le recours à des armes reste l'exception, selon une étude de l'hôpital de l'Ile à Berne et de l'hôpital de Bienne.L'étude se base sur l'examen des cas de 500 patients de plus de 16 ans arrivés aux urgences à la suite de violence entre juin 2007 et septembre 2008. Parmi ceux-ci, 69 patients et 19 patientes âgés de 16 à 32 ans ont été interrogés. /ATS

30.08.2009 - 17:14
Actualisé le 30.08.2009 - 17:14

 

Actualités suivantes