L'Union patronale suisse veut serrer la vis aux moins de 30 ans

Avec la crise, il faut s'attendre à des licenciements, avertit l'Union patronale suisse. Elle trouve aussi que les moins de 30 ans ne devraient pas pouvoir toucher les 400 jours d'indemnité chômage. Les patrons ont balayé les propositions de l'Union syndicale suisse (USS).Le dialogue s'annonce tendu cet automne entre les partenaires sociaux. L'Union patronale suisse (UPS) s'est insurgée contre "des revendications salariales schématiques". L'USS demande pour l'année prochaine des hausses de salaires mensuelles inscrites entre 80 et 120 francs. /ATS

03.09.2009 - 11:38
Actualisé le 03.09.2009 - 11:38

 

Actualités suivantes