La pression augmente de plus en plus sur Samuel Schmid

La confiance en Samuel Schmid continue de s'effriter après les dernières révélations dans l'affaire Nef. Le PS parle d'une situation intenable et l'UDC demande aux autres partis d'afficher enfin une position claire. La presse n'a pas été tendre non plus.Après la révélation du fait que Samuel Schmid savait en décembre 2006 déjà qu'une plainte était pendante contre le chef démissionnaire de l'armée Roland Nef, "plus rien" n'étonne le président de l'UDC Toni Brunner. /ATS

04.09.2008 - 16:57
Actualisé le 04.09.2008 - 16:57

 

Actualités suivantes