La justice valaisanne ordonne aux HUG de nourrir de Bernard Rappaz

La justice valaisanne ordonne à son tour aux Hôpitaux universitaires genevois (HUG) de nourrir de force Bernard Rappaz. Sous peine de sanctionner le médecin responsable pour "insoumission à un ordre de l'autorité". Le Valaisan incarcéré depuis le 20 mars ne s'est plus nourri depuis 72 jours.Le juge Jean-Bernard Fournier, vice-président de la Cour plénière du Tribunal cantonal, a envoyé vendredi cette notification au médecin responsable de l'unité pénitentiaire des HUG. Il demande au corps médical de nourrir de force le gréviste de la faim sans se laisser influencer par des considérations éthiques extérieures. /ATS

06.11.2010 - 13:20
Actualisé le 06.11.2010 - 13:20

 

Actualités suivantes