Le National limite la pression sur le prix des médicaments

A propriétés égales pour le patient, un médicament avantageux doit être prescrit. Le Conseil national n'a pas souhaité aller plus loin pour faire pression pour les prix. Il a refusé plusieurs propositions socialistes réclamant un régime plus strict.La Tessinoise Marina Carobbio souhaitait limiter la prise en charge par l'assurance maladie. Si d'autres médicaments contenant le même principe actif existent et qu'aucune raison médicale particulière n'est invoquée, l'assurance ne rembourserait au maximum que 10% de plus que le prix du produit le moins cher. /ATS

09.09.2009 - 12:42
Actualisé le 09.09.2009 - 12:42

 

Actualités suivantes