On l’a lu dans la presse : quel nouvel homme fort pour canaliser l’énergie du HC Bienne ?

Les hockeyeurs seelandais se sont inclinés 5-4 aux tirs au but face à Davos jeudi soir en National League. Il s’agissait de la première rencontre pour Martin Steinegger dans le costume d’entraîneur. Le Journal du Jura s’est penché sur le profil du nouveau coach recherché

Martin Steinegger. Le directeur sportif du HC Bienne Martin Steinegger assure ad interim la fonction d’entraîneur, après le limogeage dimanche dernier de Petri Matikainen.

Qui pour reprendre le poste d’entraîneur du HC Bienne ? Le technicien finlandais Petri Matikainen, en fonction depuis le début de la saison, a été limogé dimanche dernier faute de résultats probants en National League. A la suite de cela, Martin Steinegger est venu à la rescousse pour assurer la transition.

De retour sur le banc, le directeur sportif n’a pas pu faire de miracles jeudi soir lors de la rencontre face à Davos. Les hockeyeurs seelandais se sont finalement inclinés 5-4 aux tirs au but. Le HCB reste bloqué à la 11e place du classement et n’a plus son destin en main pour figurer dans le Top 10 avant les deux derniers matches contre Lugano samedi et Genève lundi.

Christian Kobi a suivi la dégringolade du club seelandais. « Il y avait dans cette équipe une cassure complète, il n’y a eu aucune réaction d’orgueil », regrette le journaliste sportif du Journal du Jura, en référence à l’acte « d’autosabotage » samedi dernier à Rapperswil (5-0), qui a précédé la mise à la porte du coach Petri Matikainen.

Christian Kobi : « Le job principal de Martin Steinegger a été de redonner vie à cette équipe »

« Stoney », qui a repris les rênes lundi, n’avait que deux entraînements pour remettre de l’ordre. « Nous avons eu jeudi une bonne réaction du HC Bienne, constate le journaliste. Il y a toutefois eu peut-être trop d’envie, l’équipe a eu de la peine à canaliser son énergie ».

Un profil « formateur, qui aime travailler avec les jeunes »

Le challenge sera de dénicher le nouvel homme fort du club seelandais. Des noms sortent déjà dans les travées de la Tissot Arena. « Il s’agit surtout de candidatures finlandaises et suédoises », a appris Christian Kobi. Martin Steinegger a d’ailleurs confié au Journal du Jura que les premières postulations sont arrivées le dimanche soir, tout de suite après l’éviction de Petri Matikainen. « Plus que des gens, il faut définir un profil, quelqu’un de formateur, qui aime travailler avec les jeunes », conclut le journaliste. /ddc


Actualisé le