1000 Jazz: un festival qui veut montrer la diversité du genre

La Chaux-de-Fonds (NE) va vivre au rythme du jazz de jeudi à dimanche. La première édition ...
1000 Jazz: un festival qui veut montrer la diversité du genre

1000 Jazz: un festival qui veut montrer la diversité du genre

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

La Chaux-de-Fonds (NE) va vivre au rythme du jazz de jeudi à dimanche. La première édition du festival 1000 Jazz veut montrer les mille et une facettes de ce genre musical. Un trio de musiciens chaux-de-fonniers d'envergure se réunit pour l'occasion.

L'association Vivre La Chaux-de-Fonds anime depuis 20 ans la vie culturelle chaux-de-fonnière. 'On a voulu proposer un festival de jazz car il n'y en a pas dans la ville. Avec l'arrêt de l'Auvernier Jazz festival, il n'y a plus de grand festival dédié à ce style dans le canton', a déclaré à Keystone-ATS Léonard Reichen, membre du comité.

Les organisateurs ont pu bénéficier du carnet d'adresses et des conseils de Philippe Cattin. Ce dernier est le programmateur des Murs du Son, une offre de concerts de jazz dans la Métropole horlogère.

Au total, 'on espère attirer entre 600 et mille festivaliers, dont certains de l'extérieur', a ajouté Léonard Reichen. Le festival était déjà prévu en 2020 mais il avait dû être annulé, à cause de la pandémie. De nombreux billets avaient été vendus hors des Montagnes neuchâteloises. Si le succès est au rendez-vous, il sera reconduit. La manifestation tourne avec un budget de 130'000 francs.

Lors de ce festival, des musiciens chaux-de-fonniers d'envergure vont jouer ensemble pour la première fois samedi soir au Temple allemand. Le trio est composé du tromboniste Samuel Blaser, qui a été élu musicien européen de l'année 2018, du jeune pianiste Alvin Schwaar et de Christian Weber, qui a obtenu de nombreuses distinctions, à la contrebasse.

En première partie de cette soirée dédiée au jazz contemporain, il y aura le groupe Hely, en provenance de Winterthour (ZH), ville jumelée avec La Chaux-de-Fonds. 'Cette soirée met en avant les talents locaux, tout en permettant de faire vivre le jumelage puisque les deux formations iront jouer par la suite à Winterthour', a ajouté Léonard Reichen.

Le festival va commencer ce jeudi soir à l'Heure bleue avec Louis Matute et son Large Ensemble. Au départ, le guitariste lausannois avait créé un quartet avec un saxophoniste, un contrebassiste et un batteur. Le groupe s'est étendu et contient désormais un joueur de oud, un pianiste et un trompettiste. Le même soir au Temple allemand, la saxophoniste zurichoise d’adoption, Nicole Johänntgen, va proposer un style type Nouvelle-Orléans avec la formation suisse qui l'accompagne.

Multi-instrumentiste israélien

La soirée du vendredi permettra d'entendre de la musique acoustique au Temple allemand, où le pianiste Marco Mezquida, un trentenaire natif de Minorque (E) et l’une des apparitions les plus éblouissantes sur la scène musicale européenne, sera présent. Le duo helvétique Hendriksen-Gisler se produira également. Du jazz électro est programmé ce jour-là à la salle Ton sur Ton, avec le groupe franco-suisse Bada-Bada.

Les festivaliers pourront découvrir samedi à l'Heure bleue l'Israélien Ron Minis, un multi-instrumentiste, accompagné d'un batteur et d'un contrebassiste. Le groupe va proposer des mélodies teintées d’un esprit rock’n’roll, qui mêlent rythmique, basses et batteries.

Une des têtes d'affiche du festival, le groupe britannique Mammals Hands, se produira le dimanche à l'Heure bleue. Les festivaliers pourront découvrir un trio de jazz type new wave ou jazz nordique.

/ATS
 

Articles les plus lus