Coup d'envoi du Montreux Jazz Festival et hommage à Quincy Jones

Le musicien américain Quincy Jones, fidèle ami du Montreux Jazz Festival (MJF), a été sacré ...
Coup d'envoi du Montreux Jazz Festival et hommage à Quincy Jones

Coup d'envoi du Montreux Jazz Festival et hommage à Quincy Jones

Photo: KEYSTONE/EPA KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD

Le musicien américain Quincy Jones, fidèle ami du Montreux Jazz Festival (MJF), a été sacré vendredi lors de la soirée d'ouverture de la manifestation. La commune lui a remis la médaille de la reconnaissance et baptisé de son nom le foyer du centre de congrès.

C'est dans une chaise roulante, veste rouge et casquette noire vissée sur la tête, que le trompettiste, compositeur, arrangeur et producteur de 85 ans est entré dans la House of Jazz à Montreux vendredi vers 19h00. Sourire aux lèvres, il a écouté le patron du festival, Mathieu Jaton, le qualifier de 'plus grand ambassadeur' de la manifestation.

'Merci pour ta passion, merci pour ton amitié', lui a lâché le boss du MJF avant de passer la parole au syndic de Montreux Laurent Wehrli. Pour le remercier 'd'avoir tant apporté, d'apporter et de continuer à apporter au festival', il lui a remis la médaille et le document officiel sous forme de parchemin roulé.

Les autorités veulent ainsi lui témoigner leur gratitude,'pour son engagement en faveur du Montreux Jazz Festival, engagement dont bénéficient largement la ville et toute la région'. Et Laurent Wehrli de glisser que Claude Nobs, grand ami de Quincy Jones et fondateur du festival, 'est encore avec nous'.

Quelques prédécesseurs

Avant lui, d'autres célébrités ont eu cet honneur: la chanteuse Barbara Hendricks en 1998, le chanteur Henri Salvador en 2002 ou le comique Emil en 2009.

Autre signe de reconnaissance au natif de Chicago qui se rend depuis des années sur les quais du Léman: le centre des congrès, le 2m2c, disposera désormais d'un 'Quincy Jones Hall'. Une plaque à son nom dévoilée vendredi, y sera installée.

Incroyable

'Je ne peux pas le croire', s'est exclamé l'octogénaire soulignant qu'il se sentait sincèrement honoré. Pour cet amoureux du festival et de la région, Montreux 'est sa famille, son sweet home'. 'Merci de tout mon coeur. Je t'aime', a-t-il lâché en français.

Né en 1933, Quincy Delight Jones connaît la pauvreté durant son enfance. Jeune, il apprend la musique puis intègre durant quatre ans l'orchestre de Lionel Hampton comme trompettiste et arrangeur. En 1956, Dizzy Gillespie le nomme directeur musical de son Big Band. Cette année-là paraît son premier disque.

L'homme s'installe à Paris en 1957 et devient arrangeur pour la maison de disques d'Eddie Barclay. Il rentre aux Etats-Unis au début des années 60 où il devient directeur musical du label Mercury. Quincy Jones a arrangé moult albums de jazzmen mais également de Barbra Streisand, Frank Sinatra ou Tony Bennett.

Parmi ses grandes réussites, citons le triomphe des trois albums de Michael Jackson, dont Thriller et Bad. Proche de Claude Nobs, Quincy Jones a déjà une statue dans les jardins du Fairmont le Montreux Palace.

Coup d'envoi

Cette 52e édition du Montreux Jazz a débuté sous un grand soleil vendredi. Jusqu'au 14 juillet, 380 concerts sont proposés sur les bords du Léman dont 250 gratuits.

Au menu des scènes payantes: Iggy Pop, Selah Sue, Billy Idol, Joao Bosco, Charlotte Gainsbourg, Brigitte, Queens of the Stone Age, Manu Katché, Gregory Porter ou encore Nick Cave.

Du côté des concerts off, citons en vrac The Two, Polar Circles, Carrousel, Dirty South Crew, Swims, Yànkov, Particules, The Black Madonna, AZF ou Fall.

Le budget de cette édition atteint 28 millions, dans la même veine que la cuvée 2017. L'an dernier, ce sont environ 230'000 personnes qui ont fréquenté le festival montreusien.

www.montreuxjazzfestival.com

/ATS