Dame de Paris devrait être entièrement ouverte en décembre 2024

La cathédrale Notre-Dame de Paris, endommagée par un incendie, devrait rouvrir ses portes pour ...
Dame de Paris devrait être entièrement ouverte en décembre 2024

Dame de Paris devrait être entièrement ouverte en décembre 2024

Photo: KEYSTONE/AP/Francois Mori

La cathédrale Notre-Dame de Paris, endommagée par un incendie, devrait rouvrir ses portes pour la fête mariale du 8 décembre 2024. 'Elle sera entièrement accessible pour les offices et pour les visiteurs', selon Philippe Jost, de l'Autorité de reconstruction.

Le 8 décembre, l'Église catholique célébrera la fête de l'Immaculée Conception de Marie, patronne de la cathédrale parisienne. 'Nous découvrirons alors une cathédrale comme nous ne l'avons jamais vue auparavant', a-t-il déclaré en inaugurant une exposition sur la restauration sous le parvis de la cathédrale. La rénovation est dans les temps.

Même après la réouverture, l'extérieur de la cathédrale continuera d'être restauré, mais ces travaux n'auront plus rien à voir avec les conséquences du terrible incendie du 15 avril 2019.

L'exposition sur l'état d'avancement des travaux de restauration vise également à intéresser les jeunes aux métiers qui y sont liés. 'Nous avons du mal à recruter la relève', a déclaré Philippe Philippe Jost. La restauration nécessite des experts, comme des forestiers qui choisissent les bons arbres pour reconstruire la charpente, des tailleurs de pierre, des charpentiers, des grimpeurs industriels ainsi que des restaurateurs et des accordeurs d'orgues.

'Les travaux à l'intérieur de la cathédrale ont bien avancé', a déclaré Philippe Jost. L'orgue, à peine endommagé par l'incendie mais très encrassé, a été nettoyé entre-temps, a-t-il ajouté. Le remontage du plus grand orgue de France, avec ses quelque 8000 tuyaux, devrait se faire de nuit, lorsqu'aucun bruit ne vient perturber les travaux.

Concours pour l'aménagement intérieur

L'archevêché de Paris a lancé un concours pour réaménager l'intérieur de l'église. Cela concerne notamment l'autel, les fonts baptismaux et les 1500 places assises. En raison de la stricte séparation de l'Eglise et de l'Etat, l'archevêché n'a pas de pouvoir de décision concernant la restauration de l'église. La cathédrale parisienne, comme tous les édifices religieux construits avant 1905, est propriété de l'État.

L'incendie avait déclenché une vague internationale d'aide. Au total, 854 millions d'euros de dons avaient été récoltés. Il a été décidé de reconstruire la cathédrale à l'identique et avec des matériaux d'origine.

La flèche du toit datant du XIXe siècle, qui avait pris feu de manière spectaculaire et s'était effondrée à l'intérieur de la cathédrale à travers le toit, doit être achevée cette année encore.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus