Disparition du philosophe suisse Hans Saner

Le philosophe suisse Hans Saner est décédé mardi à l'âge de 83 ans, après une longue maladie ...
Disparition du philosophe suisse Hans Saner

Disparition du philosophe suisse Hans Saner

Photo: KEYSTONE/URS FLUEELER

Le philosophe suisse Hans Saner est décédé mardi à l'âge de 83 ans, après une longue maladie, annoncent des avis de décès publiés samedi dans la Basler Zeitung et le Tages-Anzeiger. Réputé pour ne jamais mâcher ses mots, il faisait souvent des commentaires politiques.

Hans Saner est né le 3 décembre 1934 à Grosshöchstetten, dans le canton de Berne. Dans les années 1950, il entreprend des études à Bâle après cinq années d'enseignement primaire dans l'Oberland bernois. Il étudie notamment la philosophie, la psychologie et la germanistique, avant de conclure son cursus par une thèse sur Kant.

De 1962 à 1969, il est l'assistant personnel du célèbre philosophe allemand Karl Jaspers (1883-1969). Il a écrit de nombreux essais et publié plus de trente livres. Il vivait à Bâle, où il a enseigné la philosophie des cultures à la Haute école de musique jusqu'en 2008.

'Sclérose helvétique'

'Le diagnostiqueur de la sclérose helvétique' s'exprimait régulièrement sur les questions d'actualité, comme le suicide assisté, l'avortement, le multiculturalisme ou la crise financière. Il s'est également engagé dans plusieurs combats politiques, soutenant notamment, en 2016, l'initiative populaire pour un revenu de base inconditionnel, rejetée par le peuple.

Hans Saner ne demeure pas dans l'abstrait, mais fait le lien entre les pensées existentielles et la vie quotidienne, les dossiers, expliquait le conseiller fédéral Moritz Leuenberger en 2004, à l'occasion des 70 ans du philosophe.

'Il disserte de nos interrogations, parle une langue que nous comprenons, nous ouvre des portes vers de nouveaux chemins que nous pouvons ensuite emprunter et y faire de nouvelles découvertes nous-mêmes', ajoutait le socialiste zurichois, qui soulignait souvent se référer à son oeuvre.

Hans Saner a été plusieurs fois distingué. En 1968, il a reçu le prix Hermann Hesse et, en 2004, le prix de la culture du canton de Soleure. Il a obtenu un doctorat honorifique de l'université de St-Gall en 2006.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus