Du sable et des couleurs pour les 15 ans du Tibet Museum à Gruyères

Pour fêter ses 15 ans d’existence, le Tibet Museum de Gruyères (FR) accueille jusqu'à dimanche ...
Du sable et des couleurs pour les 15 ans du Tibet Museum à Gruyères

Du sable et des couleurs pour les 15 ans du Tibet Museum à Gruyères

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Pour fêter ses 15 ans d’existence, le Tibet Museum de Gruyères (FR) accueille jusqu'à dimanche les moines du monastère de Shedrub Choekhor Ling. Ces derniers créent pour l’occasion un mandala de sables colorés dans la plus pure tradition tibétaine.

La création du mandala de sable de la Tara verte a lieu en plusieurs étapes, toutes ouvertes au public depuis mercredi. Le processus commence par la consécration du site pour convoquer les forces de bonté. Les moines dessinent ensuite une esquisse du mandala à la craie sur un support en bois, a indiqué l'institution muséale.

Ceux-ci y versent alors les sables colorés en utilisant de petits entonnoirs métalliques, les outils traditionnels appelés chak-pur. La destruction finale du mandala, lors d’une nouvelle cérémonie, symbolise l’impermanence, c'est-à-dire le caractère éphémère de la vie, ainsi que le non-attachement matériel.

Art sacré

Ensuite, une partie du sable est mélangé et recueilli dans des sachets distribués aux personnes présentes comme des bénédictions, précise le communiqué. Traditionnellement, le reste est rituellement versé dans l’eau d’une rivière, afin de 'répartir les énergies bénéfiques du mandala à travers le monde'.

La création de mandalas est un art sacré du Tibet. Image symbolique de l’univers, il représente un palais imaginaire contemplé pendant la méditation. Chaque couleur et chaque objet dans le palais a une signification et représente un aspect de la sagesse qui sert de principe directeur au méditant.

Le mandala tibétain contient des divinités: la principale, la Tara verte pour l'occasion à Gruyères, est représentée au centre du motif, tandis que les autres incarnent des vues philosophiques et servent de modèles. Le but du mandala est d’aider à transformer les esprits ordinaires en esprits éclairés.

Anniversaire

Le Tibet Museum fête ses 15 ans en 2024. En installant sa collection dans l’aumônerie et la chapelle Saint-Joseph de l’ancien Château Saint-Germain, la Fondation Alain Bordier offre au public un accès à l’art et à la philosophie bouddhistes de l’Himalaya et lui ouvre les portes d’un monument historique religieux, avec respect et ouverture.

Assemblée avec soin durant plus de 40 ans par Alain Bordier, la collection présente quelque 400 oeuvres d’art himalayen datant du 6e au 18e siècle. Né en 1944, actif dans l'immobilier, le Genevois est ce qu'on appelle un fondateur passionné. Le musée accueille environ 6000 visiteurs annuellement.

/ATS
 

Actualités suivantes