Festival du film de Locarno: pas de grande découverte à mi-parcours

Arrivée à mi-chemin, la 70e édition du Festival international du film de Locarno n'a pas encore ...
Festival du film de Locarno: pas de grande découverte à mi-parcours

Festival du film de Locarno: pas de grande découverte à mi-parcours

Photo: Keystone

Arrivée à mi-chemin, la 70e édition du Festival international du film de Locarno n'a pas encore révélé de coup de génie sur la Piazza Grande, mais il a dévoilé quelques bonnes surprises côté compétition. Adrien Brody et Fanny Ardant ont assuré la touche glamour.

Le choix du directeur artistique Carlo Chatrian a en effet fait froncer quelques sourcils. Aucune soirée à guichet fermé jusqu'à présent sur la Piazza Grande. Le nombre de visiteurs n'a pas dépassé les 6800, d'après les organisateurs, alors qu'ils peuvent en accueillir 8000.

Le drame français 'Demain et tous les autres jours' est peut-être le film qui a le plus convaincu, sans faire l'unanimité non plus, les critiques ayant été mitigées. Projeté en ouverture, il dépeint la relation entre une petite fille de neuf ans et sa mère, qui frôle la folie.

Le film a été mis en scène par la réalisatrice française Noémie Lvovsky. Son compatriote Mathieu Amalric tient l'un des principaux rôles.

La surprise David Lynch

Les films briguant le Léopard d'or se sont cependant révélés de bonne qualité dans l'ensemble. 'Wajib', de la Palestinienne Annemarie Jacir est un mélange réussi entre road-movie et théâtre intime.

On tombe également sous le charme de 'Lucky' de John Caroll Lynch. A noter que son homonyme, le grand réalisateur David Lynch, fait une appariation dans le film, alors qu'il n'entretient pas de lien familial avec John Caroll.

Cette année, 18 films participent au concours international. Le drame suisse 'Goliath' de Dominik Locher en fait aussi partie. Il fait toutefois un peu figure d'exception, car pour cette 70e édition, la présence d'oeuvres helvétiques est plutôt maigre par rapport à d'autres années.

Les larmes de Brody

Adrien Brody et Fanny Ardant ont quant à eux donné une touche glamour au festival du bord du lac Majeur, où la chaleur était au rendez-vous ces premiers cinq jours: l'acteur américain âgé de 44 ans a reçu le Leopard Club Award vendredi soir.

Un prix qui dénote aussi l'importance du festival sur le plan international: il sait attirer de grandes stars. Celui qui a reçu l'Oscar du meilleur acteur à l'âge de 29 ans pour son rôle dans Le Pianiste était émue aux larmes et a remercié ses parents, également présent, pour leur soutien.

La star française Mathieu Kassovitz a également été honorée samedi pour l'ensemble de sa carrière. Le réalisateur de 'La haine' est actuellement à l'affiche de 'Sparring' de Samuel Jouy. Un long-métrage dans lequel il joue un boxeur et qu'il est venu présenter à Locarno.

Autre événement digne de Cannes: la présence de l'icône Fanny Ardant jeudi soir. La comédienne française incarne un transsexuel dans 'Lola Pater'.

Elle a loué l'ambiance 'incroyable' du festival, lors duquel le public et les professionnels peuvent repérer des chefs-d'oeuvre qui ne sont jamais diffusés dans les cinémas des grandes villes comme Rome ou Paris.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus