Grande rétrospective à Berne consacrée à l'artiste Meret Oppenheim

Le Musée des Beaux-Arts à Berne présente la première rétrospective transatlantique dédiée à ...
Grande rétrospective à Berne consacrée à l'artiste Meret Oppenheim

Grande rétrospective à Berne consacrée à l'artiste Meret Oppenheim

Photo: KEYSTONE/PETER KLAUNZER

Le Musée des Beaux-Arts à Berne présente la première rétrospective transatlantique dédiée à l'artiste Meret Oppenheim (1913-1985). L'exposition rassemble quelque 200 oeuvres sur papier, des sculptures et peintures. Berne est l'unique étape de l'exposition en Europe.

Meret Oppenheim est aujourd'hui considérée comme l'artiste suisse la plus importante du XXe siècle et comme la représentante majeure du surréalisme, relève le Kunstmuseum de Berne. L'institution bernoise présente cette rétrospective en collaboration avec le Museum of Modern Art à New York (MoMA) et la Menil Collection à Houston.

La rétrospective transatlantique 'Meret Oppenheim. Mon exposition' dévoile de vendredi au 13 février 2022 les créations marquantes de l'artiste sur cinq décennies. Elle met l'accent sur ses débuts dans le Paris de 1930 ainsi que sur son évolution artistique à l'issue de la Seconde Guerre mondiale.

Liens avec les milieux artistiques

L'exposition met en évidence les liens que l'artiste a entretenus avec les milieux artistiques animés de Paris, Bâle et Berne ainsi que l'influence que ceux-ci ont eue sur ses phases de création. Dans le même temps, elle souligne la diversité de l'oeuvre de Meret Oppenheim et son actualité.

Les oeuvres sélectionnées, notamment les travaux peu connus des années 60, 70 et 80, montrent Meret Oppenheim en tant qu'artiste contemporaine. Pour le musée des Beaux-Arts, elle a, dans son approche du pop art, du nouveau réalisme et de la peinture monochrome élaborée une voix artistique autonome.

Mouvement surréaliste

Meret Oppenheim est née en 1913 à Berlin. Elle passa son enfance dans le sud de l'Allemagne, ainsi qu'à Delémont, à Bâle et dans la commune tessinoise de Carona. Sa scolarité achevée, elle décida de devenir artiste. A 18 ans, elle se rendit pour la première fois à Paris où elle séjourna et travailla dans divers ateliers.

Dès 1933, elle évoluera dans l'entourage d'André Breton. Durant toutes ces années parisiennes, Meret Oppenheim fut une parfaite autodidacte. Ce n'est que durant la Deuxième Guerre mondiale qu'elle entama une formation plus académique.

En 1936, elle réalisa pour une exposition l'une des compositions les plus emblématiques du mouvement surréaliste: Déjeuner en fourrure, formé d'une tasse, d'une soucoupe et d'une petite cuillère recouvertes de fourrure. En 1949, elle obtient la nationalité suisse en épousant Wolfgang La Roche.

C'est en 1983 que l'oeuvre de commande 'Brunnen' (Fontaine) est inaugurée à Berne. Cette sculpture constituée d'un cylindre entouré de deux spirales en tuf avec des plantes vertes et d'où s'échappe un filet d'eau suscitera des critiques de la part des habitants

Prix Meret Oppenheim

Décédée en novembre 1985 à l'âge de 72 ans, cette bourgeoise de Bâle qui a vécu entre Berne et Paris laisse un prix à son nom, décerné par l'Office fédéral de la culture à des artistes dont le travail illustre l'art et l'architecture contemporaine.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus